Réalisations

 

Traditionnellement, dans l’éducation autochtone, l’ensemble des perspectives et des expériences propres à chaque individu, notamment dans leurs dimensions spirituelle et affective, sont partie intégrante de l’apprentissage. C’est ce que l’on appelle l’apprentissage holistique.

À Kiuna, nous respectons ce principe et faisons en sorte que les étudiants jouissent d’une certaine autonomie tout en apprenant en collaboration dans un environnement ouvert au monde réel, où leurs apprentissages sont réinvestis dans la communauté. En voici quelques exemples.

 

L’ album

Nos forêts chantées

Formé d’étudiants de l’Institution, Le collectif de Kiuna est fier d’avoir contribué à l’album Nos forêts chantées, réalisé en collaboration avec Loco Locass et
Jonathan Harnois.

Chanson Nutshimit (dans le bois)

Une initiative de la Fondation Cowboys Fringants!

Le développement durable

 

Paroles de jeunes adultes des Premières Nations

 

C’est avec plaisir que Kiuna s’est jointe à l’Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL) pour créer ce recueil de textes d’opinion rédigés par des étudiants de Kiuna. Fruit d’une collaboration interdisciplinaire entre les enseignants du programme de Sciences humaines – Premières Nations, cet exercice pédagogique, dirigé par les professeurs de littérature, a permis aux étudiants de réfléchir et de se prononcer sur les importantes questions de l’environnement et du développement durable.

 

Télécharger le livre

 

Coming together; one mind

Dans le cadre des cours de littérature anglaise et d’anglais, langue seconde, les étudiants de Kiuna ont publié, à l’hiver 2017, un livre à l’issue d’un projet de création littéraire, intitulé Coming Together; one mind.

Les étudiants devaient rédiger une page sur les thèmes de la résistance et de la revitalisation après avoir été encouragés à réfléchir sur ces thèmes en fonction de leur propre identité, de formes de résistance ou de revitalisation dont ils avaient été témoins dans leur communauté, à l’école ou à la maison, ou encore, dans leur vie quotidienne ou celle d’autres personnes. Certains passages ont été écrits dans la langue maternelle respective des auteurs.

Une fois le livre publié, les étudiants ont présenté leurs créations à divers auditoires, entre autres à l’occasion des Indigenous Days au Collège Dawson et à une conférence organisée par l’alliance des étudiants autochtones de l’Université McGill sur le pouvoir des arts autochtones sur la résistance et la revitalisation.

La couverture spectaculaire de l’ouvrage est l’œuvre de Jemmy Echaquan-Dubé. Ont contribué à la publication : Danika St-Laurent-Maheux, Shenna Labbé-Grégoire, Allan Kistabish, Daren Germain, Arennenha: Wi Troy Diabo, Marie-Alex Charland, Emily Doucet, Marilou McKenzie Fontaine, Tewashontake White, Iehente Cole-Gabriel, Shawerim Coocoo Weizineau, Thayra Penosway, Kate LeBlanc, Stacy Matte, Marie-Christine Petiquay et Arennenha:we Taryn Diabo.